LE FACE À FACE



INTRODUCTION

Le Face à face est une expérience mystique où le Soi entreprend une enquête sur le personnage éphémère avec laquelle il cohabite. C'est une observation neutre et lucide auprès du personnage qui gouverne sa vie durant avec toutes ses velléités de projections et d'images ostentatoires.

Il est aussi judicieux de reconnaitre qu'il y a un Face à face ultime au moment de la mort où la conscience éphémère rejoint son ascendant Éternel. L'issu de ce rapprochement conditionne la destinée quant à sa pérennité dans les demeures d'Éternité ou bien de sa transition dans les demeures temporelles. Au dernier jugement, Face à ce que nous Sommes en Éternité, il n'y a pas de meilleur juge que nous-mêmes.


SE SENTIR PRÊT

Cet article s'adresse tout particulièrement à ceux et celles dont l'âme tend vers l'Esprit ou que le Soi présage l'Absolu. Bien que ces termes évoquent un certain mysticisme, nous verrons que la pratique est on ne peu plus accessible.

Ce qu'il faut savoir au départ est que certaines personnalités ne sont pas aptes pour ce genre d'introspection. Les effets réflectifs en provenance de la supraconscience font défaut. Ils sont donc dans l'incapacité d'entrevoir le jeu futile qui se déroule tant à l'extérieur qu'à l'intérieur d'eux. Dans le quotidien, ils n'ont de cesse de projeter chez l'autre l'insuffisance qui leur est propre. Le plus souvent, ils sont piégés dans les illusions véhiculées de ce monde enfermé à double tour dans la matérialité. Aucune fréquence de Lumière ne peut donc les atteindre. C'est une erreur que de chercher à réveiller à ce stade ces consciences très affirmées sur le plan terrestre.


DEMEURER TRANQUILE

Le Face à face en cette vie s'amorce dans une grande tranquillité d'esprit, en silence favorisant une forme de distanciation avec notre personnage. Dans cet état, on s'observe de l'intérieur tout en conservant une grande neutralité. Une évidence s'impose alors quant à la primauté du Soi sur l'âme et, davantage encore, sur les lois de ce monde. Il devient donc possible de s'observer dans les faits et gestes de la vie quotidienne en regard du monde extérieur.

Dans la mesure où le Soi se distancie de son personnage, il lui est possible d'éclairer les zones d'ombre, les gestes inconscients et automatiques. C'est seulement lorsque les prises de conscience se font qu'il devient possible d'améliorer les comportements.


LA MÉDITATION

Nul besoin d'attendre le moment ultime de la mort pour effectuer un retour en soi-même. La méditation met le mental au repos. De surcroit, elle donne à voir nos pensées. La méditation élève donc la conscience au sein d'un présent beaucoup plus large, plus ouvert que d'habitude, à l'image d'un ciel dégagé laissant place à plus d'espace à la Lumière.

Qui plus est, l'activité mentale étant ralentie, il est alors plus facile d'observer ses propres pensées, ses désirs, ses frustrations tout en laissant la Lumière faire son travail de dissolution. Dans bien des cas, le seul fait de bien observer certaines scènes suffit à les faire disparaître. Ensuite, le mental agira de lui-même extirpant de sa mémoire une suite d'images constituant un pan de notre histoire.

Prêter donc une attention particulière à l'énergie initiale qui sous-tend chaque pensée, car elle tend à s'amplifier pour ensuite se manifester et jusqu'à sa finalité. Cette énergie insoupçonnée peut mener l'un à la sagesse, l'autre à l'indifférence, et pour les extrémistes, à la démence.


LE FACE À FACE

Le Face à face est donc la projection sur l'écran de la conscience, de personnages, de lieux ou d'expériences issues de notre passé. Cet exercice n'est pas destiné à faire revivre le passé, mais bien à accueillir puis à éclairer chaque pensée refoulée et chaque image qui surgissent à l'esprit. Chaque pensée jaillit donc spontanément avec ses états d'âme lesquels il faut accueillir avec la plus grande neutralité. Au sein de l'observateur et du témoin, il est essentiel de bien reconnaitre que nous sommes au-delà de notre corps, pour ne pas dire, antérieurs à nos pensées et à nos réactions. Nous devons demeurer Soi.

La vie durant, tout le drame de la personnalité est de ramener constamment dans le moment présent des expériences passées, ce qui a pour effet de les faire renaître de leurs cendres. Les chocs post-traumatiques démontrent bien ce phénomène récurrent qui anéantit la vie de certaines personnes. Conséquemment, ce sont nos affectations aux réalités de ce monde qui crée notre karma, notre enfermement qui, pour l'âme, peuvent se répercuter bien au-delà de cette vie.


LE SOI

Le karma ne concerne jamais le Soi. Le Soi, c'est ce que nous sommes en tant que conscience projetée en ce monde depuis les plans de Lumière Éternelles, une présence au-delà de tout masque, au-delà de tout simulacre. En outre, le Soi jouit d'une grande autonomie lorsqu'il est vécu en tant que tel, mais captif et complice lorsqu'il est identifié à la personne.

En ce qui touche l'aspect temporel dans la sphère du Soi, le passé n'a plus de sens, le futur n'a pas plus de raison d'être. Le passé et le futur ne sont que des projections d'un mental distrait nous éloignant constamment du moment présent et de ce que nous Sommes en réalité. En dehors du Soi, nous n'avons qu'une illusion d'exister en ce monde, à l'instar de nos rêves.


CONCLUSION

Le Face à face, tel un seul à seul favorisant un contact direct avec soi-même, est un bon moyen d'atténuer les pensées et, en fin de compte, de restituer notre intégrité.

À l'inverse des techniques modernes de programmation mentale où les aspirations de la personnalité sont mises en avant, un tel exercice est à l'opposé du Face à face. C'est plutôt la lumière dont le Soi est porteur qui tend à dissoudre les zones d'ombre de la personnalité.

À un niveau encore plus élevé, c'est la primauté de ce que nous Sommes en tant qu'Êtreté qui met un terme à notre nature éphémère.

Yvon Gagné


C'est la plénitude spirituelle qui t'affranchit des pensées
négatives et non la lutte dont tu peux leur faire.

Prends conscience de la constante effervescence de tes pensées.
De surcroit, chaque élévation de conscience modifie en
profondeur l'équilibre interne de ta psyché.

Le premier miracle de l'Esprit divin, de la Lumière intérieure,
est de dissiper l'ombre de la mort qui accompagne
tes silences et ta destinée.